Les vertus thérapeutiques des épices

Epicez tout !

Depuis toujours les hommes recherchent santé et bien-être. Les épices et plantes aromatiques, de tous temps convoitées pour leurs vertus thérapeutiques, ont ainsi été à l'origine de nombreuses quêtes aventureuses et parfois même meurtrières...


Crédit photo : toildepices

Les vertus thérapeutiques des épices
 

Répertoriées depuis des millénaires, leurs vertus sont principalement toniques ou diurétiques. Cependant, les épices recèlent bien d'autres bénéfices cachés, souvent réels, mais parfois seulement rattachés à d'anciennes croyances... Reste à savoir quelles épices soignent quels maux...

Si tous les végétaux ont des propriétés thérapeutiques plus ou moins reconnues, les épices possèdent des vertus incontestées depuis la nuit des temps. Longtemps mythifiées (dans l'antiquité, elles permettaient aux hommes de communiquer avec les Dieux), leur présence dans les textes de l'Ancien Testament, ainsi que dans les fresques égyptiennes leur ont même conféré un caractère hautement religieux.

Au Moyen-Age, elles étaient ramenées en très petites quantités des croisades, et les riches seigneurs se les « arrachaient ». En effet, les vertus médicinales accordées aux plantes étaient alors proportionnelles à leur rareté. Si le luxe suprême consistait donc à en consommer un maximum, on se maquillait, se soignait, et se parfumait aussi avec. Le poivre, le gingembre, et la cannelle devinrent ainsi l'objet de toutes les convoitises.

De même, le seul exotisme de leur provenance a suffit à considérer toutes les épices comme aphrodisiaques (et surtout la cannelle, la vanille, le safran, et le gingembre). La réputation du gingembre serait ainsi plus due à la forme phallique du rhizome, qu'aux effets réellement constatés... Parallèlement, les médecins arabes intégraient de plus en plus d'épices à leur soins, influençant la médecine naturelle occidentale. La cardamome et le gingembre, comptaient parmi les plus utilisées avec les nouveaux épices d'Extrême-Orient tels que le poivre et le camphre.

Les soins aux épices ne répondent donc pas à une mode inopinée, mais découlent bien de pratiques ancestrales. Ils existent sous différentes formes, toujours plus perfectionnées (bains épicés, décoctions, cataplasmes, etc...), mais les infusions restent la plus répandue et la plus efficace d'entre elles.


Floriane Chaume

Merci à http://toildepices.free.fr pour ses informations et visuels


Fermer
Fermer

Vous aimez cette page ?

Réduire taille du texteAugmenter taille du texte
Nous avons détecté que le plugin Flash n'est pas installé sur votre navigateur.
Merci de cliquer ici pour télécharger la dernière version.
Recettes de cuisine, entrées, plats, desserts : Recettes en vidéo - Toutes les listes de recettes de cuisine - Nouvelles recettes - Recettes vues à la télé - Recettes thématiques - Menu de la semaine - Vos recettes - Proposez votre recette - Tableau de conversion
Magazine : Actualité gourmande - Bien-être - Art de la table - Voyage en France - Autour du monde - Produits de saison - Fromages - Portraits de chef
TV : Les émissions - Les animateurs - Les vidéos - Tous les programmes - S'abonner à Cuisine+
Vidéos : Recettes vidéo de Pâques - Recettes de plats en vidéo - Recettes de desserts en vidéo - Podcast - Recettes en vidéo - Recettes d'entrées en vidéo - Toutes les recettes en vidéo
Le Club : Jeux - Newsletters Cuisine+ - Playlist vidéo - S' inscrire - Mon carnet - Mon Compte - RSS