La cuisine indonésienne

Une myriade de saveurs

L’Indonésie, le plus grand archipel du monde, fut un passage obligé durant des siècles pour tous les navires et marchands en quête de nouvelles terres et du monopole d’épices. Cela a donné naissance à une cuisine riche et joliment métissée...


La cuisine indonésienne
 
Avec ses 17 000 îles, l'Indonésie est un véritable « melting pot », fruit de nombreuses « escales », plus ou moins longues, des explorateurs portugais et hollandais ainsi que les marchands chinois, arabes, et indiens. Quant à sa cuisine, elle est avant tout une cuisine des rues, proche des gens. Celle-ci se traduit par la présence d'échoppes - les warungs - où l'on vient prendre un petit café, acheter des cigarettes et manger, pour trois fois rien, des plats simples et savoureux. On trouve ces warungs partout à travers le pays.

Avec ces petites boutiques installées, coexistent d'autres échoppes ambulantes appelées le « kaki lima » qui font partie intégrante de la vie des Indonésiens. Cette cuisine ambulante en carriole est constituée de deux roues, des deux pieds du vendeur et d'un socle ! On l'appelle aussi des « cinq pieds ». Les vendeurs arpentent ainsi les ruelles proposant, à la criée, leur spécialité allant du Soto Ayam (soupe de poulet à la citronnelle), au Gado-Gado (légumes à la sauce cacahuètes) au Bakso (boulettes de bœuf en bouillon), en passant par le Nasi Goreng, plat emblématique à base de riz frit. Chaque vendeur a son créneau horaire et son itinéraire. Un simple signe de main suffit pour que cinq minutes plus tard, on déguste un bol de bakso fumant sur un tabouret, juste à côté de la carriole !  

La cuisine indonésienne se déguste sans chichis. Par conséquent, le service de table et la décoration sont quasi inexistants. On mange attablés avec, dans la main droite, une cuillère à soupe et une fourchette dans la main gauche. Il existe, surtout à Java Centre et Java Est, un type de restauration, le lesehan, où on s'installe par terre autour d'une table basse en toute convivialité. La tradition veut que l'on mange avec la main droite (celle de gauche étant considérée comme impure).

Un repas sans riz n'est pas considéré comme un vrai repas...


Tri Lestari


Crédits photos :
- Cuisine ambulante (kaki lima) : Muhamad Ilyas-Komunitas Universitas Indonesia
- Nasi Tumpeng : Jessteo.blogspot.com

 

Fermer
Fermer

Vous aimez cette page ?

Réduire taille du texteAugmenter taille du texte
Nous avons détecté que le plugin Flash n'est pas installé sur votre navigateur.
Merci de cliquer ici pour télécharger la dernière version.
Recettes de cuisine, entrées, plats, desserts : Recettes en vidéo - Vos recettes - Proposez votre recette - Toutes les listes de recettes de cuisine - Nouvelles recettes - Recettes vues à la télé - Recettes thématiques - Menu de la semaine - Tableau de conversion
Magazine : Actualité gourmande - Bien-être - Art de la table - Voyage en France - Autour du monde - Produits de saison - Fromages - Portraits de chef
TV : Les émissions - Les animateurs - Les vidéos - Tous les programmes - S'abonner à Cuisine+
Vidéos : Recettes vidéo de Pâques - Recettes de plats en vidéo - Recettes de desserts en vidéo - Podcast - Recettes en vidéo - Recettes d'entrées en vidéo - Toutes les recettes en vidéo
Le Club : S' inscrire - Jeux - Newsletters Cuisine+ - Mon carnet - Playlist vidéo - Mon Compte - RSS